Ouvrir un mur porteur

Comment créer une ouverture dans un mur porteur ?

Vous souhaitez ajouter une fenêtre dans une pièce ? Vous aimeriez ouvrir votre cuisine sur votre pièce à vivre ? Vous voulez installer une porte dans votre salon ? Toutes ces situations peuvent vous amener à vouloir créer une ouverture dans un mur porteur. Mais avant de vous lancer dans cette tache, voici tout ce qu’il faut savoir pour réaliser une ouverture dans un mur porteur.

Est-ce un mur porteur ?

La première étape de travail consiste à vérifier que vous êtes bien face à un mur porteur. Pour le savoir, il faut regarder son épaisseur. Celle-ci doit être au moins de 15 cm, si ce n’est pas le cas c’est une cloison ou un mur non porteur. Puis toquez sur le mur avec votre main, si un son sourd et profond en sort, c’est que c’est un mur porteur. Enfin, si vous avez les plans de votre maison, vous pouvez les consulter. Le mur porteur est représenté par un trait plus épais que les autres murs.

Les démarches administratives

Avant de commencer à démolir votre mur, vous devez vous rendre dans la mairie de votre commune afin que votre projet y soit validé. Cela est valable aussi bien pour un mur porteur au niveau de la façade que pour un mur situé dans votre logement.

Si vous habitez dans un immeuble, il faudra demander l’accord au syndic de copropriété avant de faire quoi que ce soit.

Les étapes pour ouvrir un mur porteur

Pour ouvrir un mur porteur en toute sécurité, vous devez absolument suivre les étapes suivantes :

  • poser un linteau IPN : il s’agit d’une poutre métallique dont la mise en place a pour but de supporter le poids des étages supérieurs au niveau de l’ouverture. Pour une meilleure stabilité, il est recommandé que le linteau dépasse de 20 cm à chaque extrémité. Une fois que le linteau est posé, il ne reste plus qu’à le coffrer.
  • percer le mur porteur : commencez par percer puis casser en haut du mur juste en dessous du linteau et descendez peut à peu. Une masse ou une disqueuse vous sera indispensable pour réaliser l’opération. Durant celle-ci, assurez-vous que le linteau tient bien en place.
  • poser des étais : il s’agit d’une pièce de charpente verticale dont le rôle est de soutenir le linteau. Ils empêchent notamment une chute du plancher de l’étage supérieur durant les travaux.

Vous retrouverez toutes ces étapes dans cette vidéo :

Ouvrir un mur porteur est donc une opération délicate qui ne peut être réalisée que par des bricoleurs aguerris ou des professionnels. La stabilité de votre logement est en jeu, il est donc déconseillé de le faire vous-même si vous n’êtes pas certain de pouvoir réaliser cette ouverture en toute sécurité.

De plus, il est recommandé de faire appel à un architecte au préalable pour qu’il valide la faisabilité de votre projet. Le mur porteur supporte la charge de votre maison, ne le démolissez pas sans avoir prix conseil auprès de professionnels avant.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.